Tutoriel Blockchain | Comment devenir développeur Blockchain

Rajarshi Mitra

9 months ago
en flag
de flag
es flag

Dans ce guide, nous allons organiser votre parcours pour devenir développeur Blockchain. Le développement d’une Blockchain ne diffère pas beaucoup de celui d’un développement web classique. La principale différence est qu’un développeur Blockchain codera spécifiquement des blockchains. Pour vous faciliter la tâche, nous allons diviser ce guide en différents jalons et vous indiquer des étapes à suivre à la fin de chaque section.

Comment devenir développeur Blockchain

Il va sans dire que nous vivons à l’ère de la Blockchain. L’impact que cela peut avoir sur notre avenir est vraiment effrayant et gigantesque. Alors comment prendre part à cette “action Blockchain” ? Si vous souhaitez devenir développeur Blockchain, vous devez suivre certaines étapes.

Nous espérons qu’à la fin du guide, vous aurez les outils nécessaires pour vous lancer. Si vous voulez vraiment devenir développeur, vous devez savoir à quoi vous attendre. Premièrement, cela va prendre du temps et vous devrez consacrer votre temps et vos ressources à votre formation (vous pouvez continuer votre formation avec nous en suivant nos cours en ligne). Deuxièmement, ne vous attendez pas à des résultats immédiats ; devenir un développeur Blockchain n’est pas une pilule magique.

Ceci étant dit, commençons votre voyage.

Comment devenir développeur Blockchain – Tutoriel

How To Become A Blockchain Developer: Cram Session!

Quelqu’un fait une demande de transaction.

La transaction demandée est transmise à un réseau d’ordinateurs en peer-to-peer, appelés des nœuds.

Validation

Le réseau de nœuds valide la transaction et le statut de l’utilisateur en utilisant les algorithmes connus.

Une transaction validée peut impliquer une crypto-monnaie, des contrats, des archives ou toute autre donnée.

Une fois vérifiée, la transaction est combinée à d’autres transactions afin de créer un nouveau bloc de données pour le registre.

Le nouveau bloc est ensuite ajouté à la Blockchain existante de manière permanente et immuable.

La transaction est terminée.

La crypto-monnaie :

  • N’a aucune valeur intrinsèque et ne peut donc pas être échangée contre un autre produit, comme l’or.
  • N’a pas de forme physique et n’existe que sur le réseau.
  • Ses réserves ne sont pas déterminées par une Banque centrale et le réseau est entièrement décentralisé.

Jalon n° 1 : Comprendre les bases

L’un des plus gros obstacles avec tout ce qui est nouveau et révolutionnaire, comme la technologie de la Blockchain, est de se familiariser avec les différents concepts faisant partie intégrante du système.

Si vous êtes débutant, vous devez connaître certains termes :

Apprendre la technologie Blockchain

Blockchain : La Blockchain est une chaîne de blocs dans laquelle chaque bloc contient des données de valeur sans aucune supervision centrale. Elle est sécurisée de façon cryptographique et immuable.

Décentralisé : La Blockchain est dite décentralisée car il n’y a pas d’autorité centrale qui supervise quoi que ce soit.

Mécanisme de consensus : Le mécanisme par lequel un réseau décentralisé parvient à un consensus sur certaines questions.

Mineurs : Utilisateurs qui utilisent leur puissance de calcul pour miner des blocs.

Il serait souhaitable d’en savoir plus sur ces termes largement utilisés dans la crypto-sphère. Il est fortement recommandé de consulter notre glossaire complet. Il est important d’apprendre ces termes de base, sinon vous perdrez beaucoup de temps dans votre formation. Maintenant, il est temps d’en apprendre davantage sur les aspects techniques de la Blockchain.

Si vous vous intéressez aux aspects techniques de la création d’une application fintech sur la Blockchain, vous devez absolument apprendre les secrets de la crypto-économie. La plupart des développeurs connaissent bien la partie “crypto” de l’équation, mais leurs connaissances de la partie “économie” est extrêmement insuffisante.

Cette différence de connaissances est flagrante lorsque l’on aborde les ICO. Il est évident que le côté “économie” des ICO est mal pensé.

Par conséquent, il peut être judicieux de se documenter un peu sur l’économie pour en avoir une idée générale. Si vous souhaitez en savoir plus sur la crypto-économie en général, vous pouvez consulter notre article ici.

Si vous êtes particulièrement intrigué par la cryptographie et souhaitez savoir comment fonctionnent les signatures et ce qu’est la cryptographie à clé publique, alors lisez ceci.

Après cela, il est vivement recommandé de comprendre le fonctionnement du Bitcoin. Bitcoin est l’application la plus répandue, la plus aboutie et la plus élégante de la technologie Blockchain. Vous pouvez même le considérer comme le meilleur exemple de ce que la technologie Blockchain peut accomplir tout simplement en raison de son impact.

Il est donc conseillé de lire le livre blanc de Satoshi Nakamoto sur le Bitcoin. Vous pouvez le trouver ici. Voilà qui termine le premier jalon.

Voyons quelles sont les étapes à suivre ici :

  • Familiarisez-vous avec les différents termes et lexiques.
  • Renseignez-vous sur les aspects plus techniques de la Blockchain.
  • Lisez le livre blanc du Bitcoin.

Jalon n°2 : Apprendre comment fonctionne le processus

Il est assez surprenant de voir combien de “développeurs” en herbe n’ont aucune expérience réelle de la crypto-monnaie dans le monde réel. Comment pouvez-vous imaginer innover et améliorer une plate-forme alors que vous ne l’avez pas utilisée une seule fois ?

Il est fortement recommandé de commencer par vous familiariser avec le système dès aujourd’hui.

Allez sur Coinbase ou sur toute autre place boursière avec laquelle vous êtes à l’aise, ou qui est accessible dans votre pays, et achetez des pièces. Vous n’avez pas besoin de créer tout de suite un portefeuille complet ; il vous suffit d’acheter quelques pièces et de voir comment le processus fonctionne.

C’est extrêmement simple. Puisque vous n’acheterez pas beaucoup de pièces, utilisez simplement un porte-monnaie en ligne de base.

Ces portefeuilles sont les plus faciles à utiliser. La création est très simple : il suffit de créer votre propre compte sur l’un des services de bourse. De plus, vous pouvez accéder à ce portefeuille depuis n’importe quel serveur et n’importe quel appareil dans le monde entier, à la seule condition qu’il soit connecté au réseau. Cela dit, il existe un gros problème en ce qui concerne les portefeuilles en ligne. Votre clé privée va être enregistrée sur un autre serveur. En gros, c’est comme servir votre clé à des pirates informatiques sur un plateau d’argent. N’utilisez jamais de portefeuilles en ligne pour stocker d’énormes quantités d’argent. Stockez le strict minimum dont vous avez besoin à des fins d’échange.

Lorsque vous créez un portefeuille complet, vous devez apprendre à utiliser les portefeuilles dits “froids” (cold wallets en anglais) pour stocker votre argent. Vous pouvez apprendre à le faire ici. Par la suite, si vous créez votre ICO, vous devez absolument savoir comment fonctionnent les portefeuilles, et en particulier les portefeuilles multi-signatures.

Cette section se termine ici, la partie difficile commence au prochain jalon.

Vos étapes d’action sont ici :

  • Apprenez comment fonctionne la bourse.
  • Familiarisez-vous avec les portefeuilles.

Jalon n°3 : Codons ! Tutoriel Blockchain

En tant que développeur Blockchain, vous aurez en fin de compte à relever de nombreux défis. La création et la maintenance d’une blockchain publique ne sont pas choses faciles et ce, pour plusieurs raisons.

(Avant de poursuivre, nous remercions chaleureusement David Schwartz pour son discours liminaire sur l’utilisation du langage C++ dans le développement de logiciels Blockchain au CPPCON 2016.)

Raison n°1 : la sécurité

Les blockchains, comme le dit David Schwartz, devraient être des forteresses. Premièrement, le code est public et ouvert à tous. Tout le monde peut consulter le code et rechercher des bugs et des failles. Cependant, contrairement aux autres ressources libres, découvrir des failles sur du code de Blockchain présente un inconvénient majeur. N’importe quel programmeur peut pirater et gagner potentiellement des millions et des millions de dollars. En raison de ces préoccupations légitimes de sécurité, le développement Blockchain est généralement très lent.

Raison n°2 : la gestion des ressources

Il est important de suivre le rythme du réseau. Vous ne pouvez pas vous permettre de prendre du retard et de ne pas suivre toutes les demandes du réseau. Vous devriez être bien équipé pour gérer les requêtes distantes comme locales.

Raison n°3 : la performance

La Blockchain doit toujours fonctionner au maximum de ses capacités, mais pour cela, le langage choisi doit être extrêmement polyvalent. Le problème, c’est que certaines tâches dans la Blockchain sont parallélisables, tandis que d’autres ne peuvent pas être effectuées en parallèle.

Un bon exemple de tâche “parallélisable” est la vérification de signature numérique. Tout ce qu’il faut pour vérifier la signature, c’est la clé, la transaction et la signature. Avec seulement trois données, vous pouvez effectuer des vérifications de manière parallélisée.

Cependant, toutes les fonctions d’une Blockchain ne doivent pas être réalisées de cette façon. Prenez l’exécution de la transaction elle-même. Plusieurs transactions ne peuvent pas être exécutées en parallèle ; elles doivent être exécutées une par une pour éviter des erreurs telles que les doubles dépenses. Certains langages sont bons pour les opérations parallèles tandis que d’autres sont bons pour les opérations non parallèles.

Raison n°4 : l’isolement

Qu’est-ce qu’un comportement déterministe ?

Si A + B = C, alors, quelles que soient les circonstances, A + B sera toujours égal à C. Cela s’appelle un comportement déterministe.

Les fonctions de hachage sont déterministes, ce qui signifie que le hachage de A sera toujours H(A).

Ainsi, dans le développement de la Blockchain, toutes les opérations de transaction doivent être déterministes. Vous ne pouvez pas avoir une transaction qui se comporte d’une certaine manière un jour puis d’une autre le lendemain. De même, vous ne pouvez pas avoir des contrats intelligents qui fonctionnent de deux manières différentes sur deux machines différentes.

La seule solution à cela est l’isolement. Fondamentalement, vous isolez vos contrats et transactions intelligents des éléments non déterministes.

Certains langages répondent à la plupart de ces besoins. Si vous êtes développeur Blockchain, vous devez posséder des connaissances de base en C++ et en JavaScript.

Bien que C++ puisse sembler un peu dépassé, la vérité est qu’il satisfait parfaitement à toutes les fonctionnalités que nous avons décrites ci-dessus. En fait, Satoshi Nakamoto a écrit le code source du Bitcoin en C++.

Avec HTML et CSS, il s’agit de l’une des trois technologies de base de la production de contenu web. Javascript est généralement utilisé pour créer des pages web hautement interactives.

Nous allons maintenant voir comment créer une Blockchain très simple en utilisant Javascript.

Un grand bravo à savjee.be pour le contenu ci-dessous.

Comment créer un bloc ? En quoi consiste un simple bloc ? Dans le cryptocoin simple que nous allons créer (appelons-le “BlockGeeksCoin”), chaque bloc aura les informations suivantes :

  • Index : Pour connaître le numéro de bloc.
  • Timestamp (horodatage) : Pour connaître le moment de la création.
  • Data (données) : Les données à l’intérieur du bloc.
  • Previous Hash (hachage précédent) : Le hachage du bloc précédent.
  • Hash (hachage) : Le hachage du bloc actuel.

Avant de continuer, vous devez comprendre certains termes que nous allons utiliser dans notre programme :

  • This : Le mot-clé “this” est appelé dans une fonction et vous permet d’accéder aux valeurs d’un objet spécifique qui appelle cette fonction.
  • Constructor (constructeur) : un constructeur est une fonction spéciale qui peut aider à créer et à initialiser un objet dans une classe. Chaque classe est limitée à un seul constructeur.

Cela étant fait, commençons notre bloc.

Créer le bloc

const SHA256 = require(“crypto-js/sha256″); class Block { constructor(index, timestamp, data, previousHash = ”) { this.index = index; this.previousHash = previousHash; this.timestamp = timestamp; this.data = data; this.hash = this.calculateHash(); } calculateHash() { return SHA256(this.index + this.previousHash + this.timestamp + JSON.stringify(this.data)).toString(); } }

Analyse du code

Ok, donc voici un bloc. Alors, dans la première ligne du code, nous avons appelé la bibliothèque crypto-js car la fonction de hachage sha256 n’est pas disponible en JavaScript.

Ensuite, nous avons appelé un constructeur de la classe pour appeler des objets qui auront certaines valeurs. Ce qui attire probablement votre attention est la fonction CalculateHash(). Voyons ce qu’elle fait exactement.

Dans un bloc, nous prenons tout le contenu et le hachons pour obtenir le hachage de ce bloc particulier. Nous utilisons la fonction JSON.stringify pour transformer les données du bloc en une chaîne pour le hacher.

Ok, nous avons donc le bloc prêt et bon à partir. Connectons maintenant les blocs ensemble dans une blockchain.

Création de la blockchain : devenir ingénieur Blockchain

class Blockchain { //Section 1 Création du bloc Genesis constructor() { this.chain = [this.createGenesisBlock()]; } createGenesisBlock() { return new Block(0, “01/01/2017”, “Genesis block”, “0”); } //section 2 Ajouter de nouveaux blocs getLatestBlock() { return this.chain[this.chain.length – 1]; } addBlock(newBlock) { newBlock.previousHash = this.getLatestBlock().hash; newBlock.hash = newBlock.calculateHash(); this.chain.push(newBlock); } //section 3 Valider la chaîne isChainValid() { for (let i = 1; i < this.chain.length; i++) { const currentBlock = this.chain[i]; const previousBlock = this.chain[i – 1]; if (currentBlock.hash !== currentBlock.calculateHash()) { return false; } if (currentBlock.previousHash !== previousBlock.hash) { return false; } } return true; } }

Analyse du code

Ok, donc beaucoup de choses se passent dans la chaîne ci-dessus ; divisons cela en différentes sections.

Section 1 : Le bloc de la genèse (Genesis block)

Qu’est-ce que le bloc de la genèse ?

Le bloc de la genèse est le premier bloc de la blockchain, et la raison pour laquelle il est spécial est que, bien que chaque bloc désigne le bloc précédent, le bloc de genèse ne pointe vers rien. Ainsi, dès qu’une nouvelle chaîne est créée, le bloc de genèse est immédiatement appelé.

En outre, vous pouvez voir une fonction “createGenesisBlock()” dans laquelle nous avons rentré les données du bloc manuellement :

createGenesisBlock() { return new Block(0, “01/01/2017”, “Genesis block”, “0”); }

Section 2 : Ajouter les blocs

D’abord, nous aurons besoin de savoir quel bloc est le dernier de la blockchain. Pour cela, nous utilisons la fonction getLatestBlock().

getLatestBlock() { return this.chain[this.chain.length – 1]; }

Maintenant que nous avons déterminé le dernier bloc, voyons comment ajouter de nouveaux blocs.

addBlock(newBlock) { newBlock.previousHash = this.getLatestBlock().hash; newBlock.hash = newBlock.calculateHash(); this.chain.push(newBlock); }

Alors, que se passe-t-il ici ? Comment ajoutons-nous les blocs ? Comment vérifions-nous si le bloc donné est valide ou non ?

Vous vous souvenez du contenu d’un bloc ? Un bloc a le hachage du bloc précédent, non ?

Donc, ce que nous allons faire ici est simple : comparer la valeur de hachage précédente du nouveau bloc avec la valeur de hachage du dernier bloc.

[Image – Same text as in English, no translation needed]

Crédits : Lauri Hartikka, article Medium

Si ces deux valeurs correspondent, alors le nouveau bloc est légitime et il est ajouté à la blockchain.

Section 3 : Valider la chaîne

Nous devons maintenant vérifier que personne n’a manipulé notre blockchain et que tout est stable.

Nous utilisons la boucle “for” pour aller du premier au dernier bloc. Le bloc Genesis est le bloc 0.

for (let i = 1; i < this.chain.length; i++) { const currentBlock = this.chain[i]; const previousBlock = this.chain[i – 1];

Dans cette partie du code, nous définissons deux termes, currentBlock (bloc actuel) et previousBlock (bloc précédent). Et maintenant, nous allons tout simplement chercher le hachage de ces deux valeurs.

if (currentBlock.hash !== currentBlock.calculateHash()) { return false; } if (currentBlock.previousHash !== previousBlock.hash) { return false; } } return true; }

Si le “previousHash” du bloc en cours n’est pas égal au “Hash” du bloc précédent, alors cette fonction retournera False, sinon elle retournera True.

Utiliser la Blockchain

Maintenant, nous allons enfin utiliser la blockchain pour créer notre BlockGeeksCoin.

let BlockGeeksCoin = new Blockchain(); BlockGeeksCoin.addBlock(new Block(1, “20/07/2017”, { amount: 4 })); BlockGeeksCoin.addBlock(new Block(2, “20/07/2017”, { amount: 8 }));

Et c’est tout !

Alors que s’est-il passé ici ?

Nous avons créé une nouvelle crypto-monnaie basée sur la Blockchain et l’avons nommée BlockGeeksCoin. En invoquant ce nouvel objet, j’ai activé le constructeur qui, à son tour, a créé automatiquement le bloc Genesis.

Nous avons simplement ajouté deux blocs supplémentaires et leur avons fourni des données.

C’est aussi simple que ça.

(Merci savjee.be pour cette explication simple et étonnante.)

Voilà pour ce jalon. Examinons maintenant les étapes d’action. C’est très simple mais ce n’est vraiment pas facile :

  • Formez-vous à l’un des nombreux langages adaptés à la Blockchain, comme C++, Javascript, C #, Go, etc.

Jalon n°4 : Formez-vous aux contrats intelligents

How To Become A Blockchain Developer: Cram Session!
Comment fonctionnent les contrats intelligents

Vendeur

L’acheteur et le vendeur correspondent

Échange

Le contrat reçoit des avoirs

Le contrat distribue des avoirs

Acheteur

Registre

La compensation et le règlement sont automatisés

La propriété est incontestable

Numérisation du titre foncier

Numérisation de la devise

Comment définir un contrat intelligent ?

Selon Wikipédia, un contrat intelligent est “un protocole informatique destiné à faciliter, à vérifier ou à faire respecter la négociation ou l’exécution d’un contrat”. Bien qu’il ait été proposé pour la première fois par le cryptographe américain Nick Szabo en 1996, on attribue souvent à Ethereum la vulgarisation et la généralisation du concept.

Vous pouvez en apprendre davantage sur les contrats intelligents dans notre guide détaillé ici.

Alors, quelles sont les propriétés souhaitables que nous voulons dans notre contrat intelligent ?

Tout ce qui passe par une Blockchain doit être immuable et doit pouvoir passer à travers plusieurs nœuds sans compromettre son intégrité. En conséquence, la fonctionnalité de contrat intelligent doit être :

  • Déterministe,
  • Résiliable,
  • Isolée.

Caractéristique n°1 : Déterministe

Un programme est déterministe s’il donne la même sortie à une entrée donnée à chaque fois. Par exemple, si 3 + 1 = 4 alors 3 + 1 sera TOUJOURS égal à 4 (en supposant la même base). Ainsi, lorsqu’un programme donne la même sortie au même ensemble d’entrées de différents ordinateurs, le programme est appelé déterministe.

Un programme peut agir de manière non déterministe à divers moments :

  • Appel de fonctions système non déterministes : lorsqu’un programmeur appelle une fonction non déterministe dans son programme.
  • Ressources de données non déterministes : si un programme acquiert des données pendant l’exécution et que cette source de données est non déterministe, il devient alors non déterministe. Par exemple, supposons un programme qui acquiert les 10 premières recherches Google sur une requête particulière. La liste peut continuer à changer.
  • Appels dynamiques : lorsqu’un programme appelle un second programme, il s’agit d’un appel dynamique. Étant donné que la cible de l’appel n’est déterminée que pendant l’exécution, sa nature n’est pas déterministe.

Caractéristique n°2 : Résiliable

En logique mathématique, il existe une erreur appelée “problème de l’arrêt”. En gros, il est indiqué qu’il est impossible de savoir si un programme donné peut ou non exécuter sa fonction dans un délai déterminé. En 1936, Alan Turing déduit, à l’aide du problème de la diagonale de Cantor, qu’il est impossible de savoir si un programme donné peut se terminer dans un délai déterminé.

C’est évidemment un problème avec les contrats intelligents car, par définition, les contrats doivent pouvoir être résiliés dans un délai donné. Certaines mesures ont été prises pour s’assurer qu’il existe un moyen de “tuer” le contrat en externe et de ne pas entrer dans une boucle sans fin qui épuiserait les ressources :

L’incomplétude de Turing : une Blockchain Incomplète de Turing aura des fonctionnalités limitées et ne pourra pas faire de sauts ni de boucles. Par conséquent, elles ne peuvent pas entrer dans une boucle sans fin.

Un compteur de pas et de frais : un programme peut tout simplement suivre le nombre de “pas” qu’il a effectués, c’est-à-dire le nombre d’instructions qu’il a exécutées, et s’arrêter quand le nombre de pas déterminé a été effectué. Une autre méthode est le compteur de frais. Ici, les contrats sont exécutés avec des frais prépayés. Chaque exécution d’instruction nécessite un montant de frais particulier. Si les frais dépensés dépassent les frais payés à l’avance, alors le contrat est résilié.

Une minuterie : on utilise ici une minuterie pré-déterminée. Si l’exécution du contrat dépasse le délai imparti, alors il est annulé en externe.

Caractéristique n°3 : Isolée

Dans une blockchain, tout le monde peut télécharger un contrat intelligent. Cependant, à cause de cela, les contrats peuvent contenir, sciemment ou non, des virus et des bugs. Si le contrat n’est pas isolé, cela peut entraver l’ensemble du système. Il est donc essentiel de maintenir un contrat isolé dans un bac à sable pour préserver l’ensemble de l’écosystème de tout effet négatif.

Maintenant que nous avons vu ces caractéristiques, il est important de savoir comment elles sont exécutées. Habituellement, les contrats intelligents sont exécutés à l’aide de l’un des deux systèmes suivants :

  • Les machines virtuelles : ce qu’utilise Ethereum.
  • Docker : utilisé par Fabric.

Comparons ces deux systèmes et déterminons lequel constitue un meilleur écosystème. Par souci de simplicité, nous allons comparer Ethereum (machine virtuelle) et Fabric (Docker).

Machines virtuelles Docker
Déterministe Les contrats n’ont pas de fonctionnalités non déterministes et les données sont limitées aux informations de la chaîne. Cependant, ils peuvent exécuter des appels dynamiques qui peuvent être par nature non déterministes. Heureusement, les données accessibles sont déterministes. En raison du design de Docker, le système repose sur les utilisateurs pour créer des contrats qui sont déterministes. Ce n’est pas vraiment la meilleure solution.
Résiliable Ethereum utile le “compteur de frais” pour la résiliation. Chaque pas dans le contrat dépense du “gaz” et dès que le coût du gaz dépasse les frais prépayés, le contrat est tué. Fabric utilise la minuterie. Cependant, comme la minuterie peut changer d’un nœud à un autre car chaque nœud a sa propre puissance de calcul, cela présente un risque pour le processus de consensus.
Isolé A de bonnes propriétés d’isolement. Repose sur l’espace de nommage et n’est pas capable d’un bon isolement.

Si vous vous intéressez particulièrement au développement d’Ethereum, il est important que vous appreniez également le langage Solidity.

Pour ceux qui veulent apprendre les DAPP (applications décentralisées) ou se lancer dans les ICO, apprendre Solidity est une nécessité absolue. Nous avons déjà un guide détaillé que vous pouvez lire ici. Cependant, nous allons maintenant vous en donner un aperçu. Solidity a été développé par Gavin Wood, Christian Reitwiessner, Alex Beregszaszi, Yoichi Hirai et plusieurs anciens contributeurs d’Ethereum afin de permettre la rédaction de contrats intelligents sur des plates-formes Blockchain telles qu’Ethereum.

Solidity est un langage volontairement allégé, typé avec une syntaxe très similaire à ECMAScript (Javascript). Il y a quelques points majeurs à retenir de la documentation Ethereum Design Rationale, à savoir que nous travaillons sur un modèle pile-mémoire avec une taille de mot d’instruction de 32 octets. L’EVM (Ethereum Virtual Machine) nous donne accès au programme “pile”, une sorte d’espace de registre où l’on peut également coller des adresses de mémoire pour faire la boucle ou le saut du compteur de programme (pour le contrôle de programme séquentiel), une “mémoire” extensible temporaire et un “stockage” plus permanent qui est réellement écrit dans la blockchain permanente, et surtout, la EVM requiert un déterminisme total dans les contrats intelligents.

Si vous souhaitez apprendre Solidity, vous pouvez suivre notre cours complet ici.

Voyons maintenant les étapes d’action :

  • Comprendre le fonctionnement des contrats intelligents.
  • Apprendre le langage Solidity (facultatif pour les développeurs Ethereum).

Jalon n°5 : Restez dans le coup

L’une des choses les plus importantes que vous puissiez faire en tant que développeur en herbe est de rester constamment dans le coup.

Rejoignez les forums Reddit, les pages Gitbub et StackExchange et connectez-vous avec d’autres développeurs et soyez toujours à l’affût de toute nouvelle concernant la technologie.

En plus de cela, il vous sera utile de savoir ce que les gens recherchent chez un développeur Blockchain. Quelles qualités les entreprises recherchent-elles lorsqu’elles cherchent à embaucher ? Vous pouvez le découvrir ici.

Ces informations peuvent vous être très utiles pour affiner suffisamment vos compétences afin d’attirer les entreprises.

Devenir développeur ou ingénieur Blockchain : Conclusion

Voici donc une feuille de route sommaire pour vous et votre cheminement pour devenir développeur Blockchain. Ce seul tutoriel ne suffira pas, bien sûr, vous devrez faire preuve d’initiative et rester toujours dans le coup.

Si vous recherchez des ressources d’information sur le développement Blockchain, cliquez ici.

Bonne continuation dans votre voyage !

 

 

Like what you read? Give us one like or share it to your friends

5
0
Hungry for knowledge?
New guides and courses each week
Looking to invest?
Market data, analysis, and reports
Just curious?
A community of blockchain experts to help

Get started today and earn 4 bonus blocks

Already have an account? Sign In