Règles sur les actifs financiers virtuels de Malte pour les fournisseurs de services VFA

Jonathan Galea

3 weeks ago
Malta Virtual Financial Asset

Vous trouverez ci-dessous un aperçu du chapitre 3 du Rulebook de Malta Virtual Financial Assets Rulebook (le « Rulebook ») : Virtual Financial Assets Rules for VFA Service Provider, publié par la Malta Financial Services Authority (la « MFSA ») le 25 février 2019.

Le présent chapitre s'applique aux fournisseurs de services VFA titulaires d'une licence en vertu de la loi sur les actifs financiers virtuels (chapitre 590 des lois de Malte, la « loi VFA ») et aux demandeurs qui demandent une licence en tant que fournisseurs de services VFA en vertu de la loi (le « demandeur »), selon le cas.

Toute personne offrant un ou plusieurs des services suivants est réputée être un fournisseur de services VFA :

Réception et transmission des commandes

Exécution d'ordres pour le compte d'autres personnes

Négociation pour compte propre (négociation contre capitaux propres)

Gestion de portefeuille

Services de dépositaire ou de mandataire

Conseils en investissement

Placement d'actifs financiers virtuels

Le fonctionnement d'un échange VFA

Une personne qui cherche à obtenir une licence en vertu de la Loi pour fournir un service visé par la deuxième annexe de la Loi relativement à :

Les actifs financiers virtuels (« VFA ») désignent un agent VFA dûment inscrit auprès de la MFSA et inscrit sur la liste financière de la MFSA

Registre des services. Les prestataires de services VFA bénéficiant de la période transitoire prévue à l'article 62 de la loi doivent respecter les conditions suivantes :

Engager un agent de la VFA enregistré ou engager une société ayant l'intention de présenter une demande d'enregistrement en qualité d'agent VFA conformément à l'article 14 de la loi, à condition que cette personne ait au moins trois personnes désignées proposées qui ont suivi avec succès un cours approuvé par l'Autorité ;

fournir à l'Autorité la preuve qu'elle a réussi une évaluation de l'aptitude et de l'aptitude, effectuée par le prestataire de services visé au point i) ; et

Fournir à l'Autorité la preuve qu'elle a mis en place des systèmes appropriés pour satisfaire aux exigences en matière de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme applicables au service VFA

Fournisseurs

Vue d'ensemble des exigences du fournisseur de services VFA

Toute personne ayant l'intention d'être autorisée à fournir un Service VFA est une personne morale établie à Malte. Une telle personne doit agir de manière éthique en tenant compte de l'intérêt supérieur des clients et de l'intégrité du système financier maltais. Le MFSA doit tenir compte de divers facteurs avant de délivrer une licence à un demandeur, notamment le demandeur étant « apte et approprié » à

fournir des services VFA, c'est-à-dire satisfaire aux critères suivants :

Intégrité : L'Administration doit être raisonnablement assurée que le demandeur est de bonne réputation et qu'il entend agir honnêtement et de façon digne de confiance

Compétence : Le demandeur doit fournir l'assurance raisonnable que, collectivement et individuellement, il possède un niveau acceptable de connaissances, d'expérience professionnelle et d'expertise. Cela peut être mis en évidence en termes de qualifications, de compétences et de capacité à consacrer du temps à l'exécution des fonctions dans la structure proposée par le demandeur.

Solvabilité : Les exigences initiales de fonds propres applicables aux fournisseurs de services VFA de classe 4 sont de 730 000 euros. Le demandeur doit maintenir ce montant en tant que capital minimal permanent et démontrer qu'il est financièrement sain et liquide.

Le demandeur paie tous les frais de surveillance annuels de la MFSA le jour de la présentation des états financiers annuels vérifiés et est tenu de payer la redevance minimale annuelle de surveillance pour la première année d'exploitation lors de la réception de la licence.

Processus de demande pour les fournisseurs de services VFA

Le processus de demande comprend trois phases, comme indiqué ci-dessous :

Phase préparatoire

À ce stade, le MFSA est avisé par l'agent VFA désigné de son intention de demander une licence de services VFA. Cette déclaration doit comprendre :

la structure proposée qui identifie les personnes ayant l'intention d'occuper des postes clés ;

une liste des services VFA pour lesquels une licence est demandée ;

un avis juridique selon lequel l'activité ne relève pas de la législation traditionnelle sur les services financiers.

Une fois ce qui précède reçu, l'Autorité doit organiser une réunion avec le demandeur — cette réunion déclenchera un délai de soixante (60) jours pour que le demandeur présente sa demande. Cette demande comprend toutes les pièces justificatives et les taxes de demande intégralement acquittées.

Phase de pré-licence

L'Autorité examine la documentation et, une fois satisfaite, fournit une « approbation de principe » qui est valide pendant trois mois au cours de laquelle les demandeurs peuvent régler les questions en suspens soulevées, satisfaire aux conditions préalables à l'octroi de licences et soumettre des copies originales de la demande finale avec les pièces justificatives.

Après l'octroi de licences et avant le début de la phase opérationnelle

Le demandeur peut avoir des conditions supplémentaires après la délivrance de la licence et doit commencer ses activités dans les 12 mois suivant la date de délivrance de la licence.

Fonctionnaires clés qu'un fournisseur de services VFA doit nommer

Le demandeur doit avoir une compréhension claire des fonctionnaires qu'il doit nommer afin d'être bien équipé pour obtenir la licence de fournisseur de services VFA. Une liste non exhaustive des fonctionnaires à nommer lors de la demande d'obtention d'une licence de fournisseur de services VFA de catégorie 4 est indiquée ci-dessous :

Agent VFA :

Il s'agit d'un rôle crucial en tant que tel, qui doit être nommé avant la phase préparatoire. L'agent agit comme point de liaison entre le prestataire de services VFA et l'Autorité.

Conseil d'administration

Le demandeur qui demande d'obtenir un permis de fournisseur de services VFA doit être géré et dirigé par au moins deux (2) personnes, conformément au principe du double contrôle. Ces personnes doivent avoir une bonne réputation, posséder des connaissances et une expérience suffisantes et avoir suffisamment de temps pour s'acquitter de leurs fonctions. Responsabilités du Conseil d'administration

comprennent, sans s'y limiter, les éléments suivants :

la responsabilité globale du demandeur et de la mise en œuvre des objectifs, de la stratégie et de la gouvernance ; - l'intégrité de la comptabilité et des rapports financiers, ainsi que des contrôles opérationnels et de la conformité ; la surveillance des mécanismes de divulgation sont en place ;

superviser la haute direction, etc.

Le président du conseil d'administration ne peut exercer la fonction de supervision et le rôle de chef de la direction sans l'autorisation de la MFSA.

Gestionnaire des risques

Un gestionnaire des risques doit être en place en tout temps afin d'approuver, d'examiner et d'atténuer les risques pour le demandeur. Le rôle du gestionnaire des risques comprend l'établissement, la mise en œuvre et le maintien de politiques et de procédures adéquates de gestion des risques, qui identifient les risques liés aux activités du demandeur. La fonction de gestion des risques doit fonctionner de façon indépendante et doit avoir

une autorité suffisante pour, entre autres :

Accéder à la Commission ;

Appliquer des politiques et des procédures ;

Fournir des rapports et des conseils à la haute direction ;

Élaborer la stratégie de risque du demandeur et participer aux décisions en matière de risque ;

Communiquer avec le conseil d'administration indépendant de la direction.

Responsable de la conformité

L'agent de conformité doit appliquer et maintenir des politiques et des procédures adéquates conçues pour détecter tout risque de non-respect par le demandeur de ses obligations en vertu de la Loi, du Règlement, du Règlement ou de toute autre loi applicable. La fonction de conformité comprend, entre autres, l'obligation de :

Surveiller et évaluer la pertinence et l'efficacité des politiques et procédures mises en place ;

Mise en œuvre du plan de surveillance de la conformité ;

conseiller et aider les personnes qui exécutent les services VFA à se conformer aux obligations réglementaires du demandeur ;

Avoir l'autorité, les ressources, l'expertise et l'accès à toutes les informations pertinentes. Le rôle de l'agent de conformité ne peut être sous-traité qu'à l'agent VFA nommé par l'entité juridique titulaire d'une licence ou qui demande de licence en tant que fournisseur de services VFA.

Agent de blanchiment d'argent et de déclaration (MLRO)

Le demandeur doit nommer et avoir en tout temps un RLM. Ce rôle

est occupé par une personne qui :

comprend pleinement l'étendue des responsabilités rattachées au rôle ;

a un rôle de premier plan au sein de l'entreprise qui demande la licence de fournisseur de services VFA ;

connaît bien les dispositions de la partie I des procédures d'exécution et des procédures d'exécution sectorielles de l'UAF.

Auditeur

Le demandeur doit nommer un vérificateur approuvé par la MFSA tant que cet auditeur n'est en aucun cas un dirigeant ou un employé du demandeur. Le demandeur doit préparer des rapports financiers annuels vérifiés et des rapports financiers intermédiaires qui doivent être signés par au moins deux administrateurs, le vérificateur et toute autre personne autorisée à signer au moyen d'une résolution du Conseil.

Autres obligations de licence permanentes pour les fournisseurs de services VFA

Un titulaire de licence de fournisseur de services VFA a plusieurs obligations permanentes une fois que la licence est atteinte. Ceux-ci comprennent, sans s'y limiter, les éléments suivants :

Aviser la MFSA Il y a plusieurs cas où le demandeur, à ce stade, le titulaire de licence, doit aviser la MFSA par écrit pour approbation de certaines mesures. Il s'agit notamment des éléments suivants :

Changement d'adresse et / tout changement de coordonnées ;

tout projet d'acquisition ou de cession d'unités qui relève des dispositions de la Loi sur la divulgation ;

Tout changement important proposé à son entreprise au moins un (1) mois avant son entrée en vigueur ;

Toute preuve de fraude ou de malhonnêteté de la part d'un membre du personnel du titulaire de permis ;

Toute preuve de piratage, de fraude ou d'autres fautes graves subies par le titulaire de licence ;

Toute décision d'intenter une réclamation importante au titre de son assurance d'indemnisation professionnelle ou de toute autre police d'assurance détenue dans le cadre de son activité ; Toute action judiciaire réelle ou envisagée de nature matérielle par ou contre le titulaire de permis ;

Toute modification importante des informations fournies à l'AMFSA ;

Toute autre information matérielle concernant le titulaire de licence, son entreprise ou son personnel à Malte ou à l'étranger ;

toute violation des Règles, de la Loi ou des règlements pris en vertu de celles-ci, dès que le titulaire de permis en a connaissance ;

Toute décision de présenter une demande auprès d'un régulateur à l'étranger afin d'entreprendre toute forme d'activité en dehors de Malte.

Assurance

Le demandeur doit faire tout son possible pour souscrire et maintenir une police d'assurance couvrant la perte d'argent ou la perte ou l'endommagement de tout autre actif ou bien appartenant à la société ou qui est dans le cas, la garde ou le contrôle de la société. Cette assurance professionnelle couvre :

Responsabilité juridique résultant d'un acte négligent, d'une erreur ou d'une omission dans la conduite de l'entreprise ou de toute personne employée ;

les frais de défense juridique pouvant résulter d'un acte négligent, d'une erreur ou d'une omission dans la conduite des affaires ;

couvrant l'ensemble du territoire de l'UE ;

acte, erreur ou omission malhonnête, frauduleux, criminel ou malveillant ;

diffamation et diffamation ;

la perte et l'endommagement de documents et de dossiers appartenant au demandeur qui sont dans le cas, la garde ou le contrôle du demandeur ou dont il est responsable ;

Responsabilité découlant de toute violation d'une disposition de la Loi, du Règlement ou du Règlement.

Certificat de conformité annuel

Le demandeur doit présenter un certificat de conformité établi par son agent de conformité attestant qu'il se conforme aux dispositions de la Loi et du Règlement VFA qui en découlent ainsi qu'aux règles établies en vertu de celle-ci. Cellesci sont préparées chaque année et sont mises à la disposition de l'AMPF et de l'UAF sur demande.

Test d'instrument financier

À moins que l'émetteur n'ait déjà effectué un test d'instrument financier, le demandeur doit, avant d'offrir un service VFA ou un VFA à ses clients, effectuer un test d'instrument financier qui doit être signé par le conseil d'administration et l'agent de conformité. En cas de doute, le demandeur doit obtenir un avis juridique. Il est recommandé que le test des instruments financiers soit complété par un raisonnement expliquant pourquoi la classification finale a été atteinte.

Actifs des clients

Si le demandeur détient ou contrôle les actifs des clients, il doit détenir ces actifs / argent dans des comptes spécialement créés et distincts qui doivent être identifiés séparément de tout compte utilisé pour détenir de l'argent ou des actifs appartenant au demandeur. Le demandeur doit obtenir une déclaration écrite de l'entité auprès de laquelle le demandeur a déposé l'argent ou l'actif de ses clients indiquant qu'il renonce et qu'il ne tentera pas d'exécuter ou d'exécuter des frais, un droit à compensation ou d'autres créances sur le compte.

Conditions supplémentaires applicables aux échanges VFA

Le chapitre 3 du règlement établit une liste des conditions supplémentaires applicables

à VFA Exchange, qui comprend des règles régissant :

Critères d'inscription ;

Garde à vue ;

Règlement ;

Correspondance des commandes ;

Transparence avant et après négociation ;

Synchronisation des horloges professionnelles ;

Résilience du système ;

Au revoir les lois ;

Mesures disciplinaires ; Signalisation des opérations suspectes ;

Suspension et retrait de la négociation ;

Tenue des dossiers des clients ;

Incapacité de s'acquitter de fonctions ; et certificat de conformité

L'obtention d'une licence de fournisseur de services VFA est un gage réglementaire d'approbation de la plus haute norme, grâce au processus de suivi et de demande de licence étendu, garantissant ainsi la qualité des opérations du fournisseur de services VFA et offrant une tranquillité d'esprit aux utilisateurs, aux investisseurs et aux opérateurs. en faisant usage de ces services réglementés.

Introduction Vous trouverez ci-dessous un aperçu du chapitre 3 du Règlement sur les actifs financiers virtuels (le « règlement ») : Règles sur les actifs financiers virtuels pour les fournisseurs de services VFA, publié par l'Autorité des services financiers de Malte (la « MFSA ») le 25 février 2019. Le présent chapitre s'applique aux fournisseurs de services VFA titulaires d'une licence en vertu de la loi sur les actifs financiers virtuels (chapitre 590 des lois de Malte, la « loi VFA ») et aux demandeurs qui demandent une licence en tant que fournisseurs de services VFA en vertu de la loi (le « demandeur »), selon le cas. Toute personne offrant un ou plusieurs des services suivants est considérée comme un prestataire de services VFA : Réception et transmission des ordres Exécution d'ordres pour le compte d'autres personnes Traiter pour compte propre (négociation contre des capitaux propres) Gestion de portefeuille Dépositaire ou mandataire Services Investissement Avis Placement d'actifs financiers virtuels Exploitation d'un échange d'actifs financiers virtuels Une personne qui cherche à obtenir une licence en vertu de la Loi pour fournir tout service visé par la deuxième annexe de la Loi en ce qui concerne les actifs financiers virtuels (« VFA ») nomme un agent de l'AFC dûment inscrit auprès de l'AFM et inscrit sur la Liste des actifs financiers virtuels Registre des services financiers. Les prestataires de services VFA bénéficiant de la période transitoire prévue à l'article 62 de la loi doivent se conformer aux dispositions suivantes : Engager un agent VFA enregistré ou engager une société ayant l'intention de présenter une demande d'enregistrement en tant qu'agent VFA conformément à l'article 14 de la loi, à condition que cette personne ait au moins trois personnes désignées proposées qui ont suivi avec succès un cours approuvé par l'Autorité ; fournir la preuve à l'Autorité qu'elle a réussi une évaluation d'aptitude et de bienêtre, effectuée par le fournisseur de services visé au point i) ; et fournir à l'Autorité la preuve qu'elle a : systèmes appropriés en place pour satisfaire aux exigences de LPC/CFT applicables aux fournisseurs de services VFA Aperçu des exigences des fournisseurs de services VFA Une personne ayant l'intention d'être autorisée à fournir un service VFA est une personne morale établie à Malte. Une telle personne doit agir de manière éthique en tenant compte de l'intérêt supérieur des clients et de l'intégrité du système financier maltais. La MFSA doit tenir compte de divers facteurs avant d'accorder une licence à un demandeur, notamment le demandeur étant « apte et approprié » à fournir des services VFA, c'est-à-dire satisfaire aux critères suivants : Intégrité : l'autorité doit être raisonnablement assurée que le demandeur est de bonne réputation et qu'il entend agir honnêtement et d'une manière digne de confiance Compétence : Le demandeur doit fournir l'assurance raisonnable que, collectivement et individuellement, il possède un niveau acceptable de connaissances, d'expérience professionnelle et d'expertise. Cela peut être mis en évidence en termes de qualifications, de compétences et de capacité à consacrer du temps à l'exécution des fonctions dans la structure proposée par le demandeur. Solvabilité : Les exigences initiales de fonds propres applicables aux fournisseurs de services VFA de classe 4 sont de 730 000 euros. Le demandeur doit maintenir ce montant en tant que capital minimal permanent et démontrer qu'il est financièrement sain et liquide. Le demandeur paie tous les frais de surveillance annuels de la MFSA le jour de la présentation des états financiers annuels vérifiés et est tenu de payer la redevance minimale annuelle de surveillance pour la première année d'exploitation lors de la réception de la licence. Processus de demande pour les fournisseurs de services VFA Le processus de demande comprend trois phases, comme indiqué ci-dessous : Phase préparatoire À ce stade, l'agent désigné de la VFA avise l'intention de présenter une demande de licence de services VFA. Cette déclaration doit comprendre : la structure proposée qui identifie les personnes ayant l'intention d'occuper des postes clés ; une liste des services VFA pour lesquels une licence est demandée ; et un avis juridique selon lequel l'activité ne relève pas de la législation traditionnelle sur les services financiers. Une fois ce qui précède reçu, l'Autorité doit organiser une réunion avec le demandeur — cette réunion déclenchera un délai de soixante (60) jours pour que le demandeur présente sa demande. Cette demande comprend toutes les pièces justificatives et les taxes de demande intégralement acquittées. Pré-licence Phase L'Autorité examine la documentation et, une fois satisfaite, fournit une « approbation de principe » qui sera valide pendant trois mois au cours de laquelle les demandeurs peuvent régler les questions en suspens soulevées, satisfaire aux conditions préalables à la délivrance de licences et soumettre des copies originales de la demande finale avec les documents à l'appui. Après l'octroi de licences ou le début de la phase d'affaires Le demandeur pourrait avoir d'autres conditions postérieures à la délivrance de la licence et doit commencer ses activités dans les 12 mois suivant la date de délivrance de la licence. Fonctionnaires clés qu'un fournisseur de services VFA doit nommer Le demandeur doit avoir une compréhension claire des fonctionnaires qu'il doit nommer afin d'être bien équipé pour obtenir le permis de fournisseur de services VFA. Une liste non exhaustive des fonctionnaires à nommer lors de la demande d'obtention d'une licence de fournisseur de services VFA de catégorie 4 est indiquée ici sous : Agent VFA : Il s'agit d'un rôle crucial en tant que tel doit être nommé avant la phase préparatoire. L'agent agit comme point de liaison entre le prestataire de services VFA et l'Autorité. Conseil d'administration Le demandeur qui demande d'obtenir un permis de fournisseur de services VFA doit être géré et dirigé par au moins deux (2) personnes, conformément au principe du double contrôle. Ces personnes doivent avoir une bonne réputation, posséder des connaissances et une expérience suffisantes et avoir suffisamment de temps pour s'acquitter de leurs fonctions. Les responsabilités du Conseil d'administration comprennent, sans s'y limiter, les suivantes : la responsabilité globale du demandeur et de la mise en œuvre des objectifs, de la stratégie et de la gouvernance ; - l'intégrité de la comptabilité et des rapports financiers, ainsi que les contrôles opérationnels et la conformité ; Des mécanismes sont en place ; superviser la haute direction, etc. Le président du Conseil ne peut exercer la fonction de supervision et le rôle de chef de la direction sauf autorisation de la MFSA. Gestionnaire des risques Un gestionnaire des risques doit être en place en tout temps afin d'approuver, d'examiner et d'atténuer les risques pour le demandeur. Le rôle du gestionnaire des risques comprend l'établissement, la mise en œuvre et le maintien de politiques et de procédures adéquates de gestion des risques, qui identifient les risques liés aux activités du demandeur. La fonction de gestion du risque doit fonctionner de façon indépendante et doit disposer de pouvoirs suffisants pour notamment : avoir accès à la Commission ; appliquer des politiques et des procédures ; fournir des rapports et des conseils à la haute direction ; élaborer la stratégie de risque du demandeur et participer aux décisions en matière de risque ; communiquer avec le Conseil indépendant de la direction. Agent de conformité L'agent de conformité doit appliquer et maintenir des politiques et des procédures adéquates conçues pour détecter tout risque de non-respect par le demandeur de ses obligations en vertu de la Loi, du Règlement, du Règlement ou de toute autre loi applicable. La fonction de conformité comprend notamment l'obligation de : surveiller et évaluer l'adéquation et l'efficacité des politiques et procédures mises en place ; Mise en œuvre du plan de surveillance de la conformité ; Conseiller et aider les personnes qui exécutent les services de l'AFV à se conformer à la réglementation du demandeur Obligations ; Avoir l'autorité, les ressources, l'expertise et l'accès à toutes les informations pertinentes. Le rôle de l'agent de conformité ne peut être sous-traité qu'à l'agent VFA nommé par l'entité juridique titulaire d'une licence ou qui demande de licence en tant que fournisseur de services VFA. Agent de blanchiment d'argent et de déclaration (MLRO) Le demandeur doit nommer et avoir en place en tout temps un RLM. Ce rôle doit être occupé par une personne qui : comprend pleinement l'étendue des responsabilités qui lui sont rattachées ; occupe un rôle de premier plan au sein de l'entreprise qui demande le permis de fournisseur de services VFA ; connaît bien les dispositions de la partie I des procédures de mise en œuvre et la mise en œuvre par secteur Procédures de la FIAU. Vérificateur Le demandeur doit nommer un vérificateur approuvé par la MFSA tant que ce vérificateur n'est en aucun cas un dirigeant ou un employé du demandeur. Le demandeur doit préparer des rapports financiers annuels vérifiés et des rapports financiers intermédiaires qui doivent être signés par au moins deux administrateurs, le vérificateur et toute autre personne autorisée à signer au moyen d'une résolution du Conseil. Autres obligations de licence permanentes pour les fournisseurs de services VFA Un titulaire de licence de fournisseur de services VFA a plusieurs obligations permanentes une fois la licence atteinte. Il y a plusieurs cas où le demandeur, à ce stade, doit aviser la MFSA par écrit pour approbation de certaines mesures. Cela comprend : Changement d'adresse et / tout changement aux coordonnées ; Tout projet d'acquisition ou de cession d'unités qui est assujettie aux dispositions de la Loi sur la divulgation ; Tout changement important proposé à son entreprise au moins un (1) mois avant l'entrée en vigueur de la modification ; Toute preuve de fraude ou de malhonnêteté par un membre du personnel du titulaire de licence ; Toute preuve de piratage, de fraude ou d'autres fautes graves subies par le titulaire de licence ; Toute décision d'intenter une réclamation matérielle sur son assurance d'indemnisation professionnelle ou sur toute autre police d'assurance détenue en relation avec son activité ; Tout droit réel ou prévu Toute modification importante des informations fournies à la MFSA ; Toute autre information matérielle concernant le titulaire de la licence, son entreprise ou son personnel à Malte ou à l'étranger ; Toute violation des règles, de la loi ou des règlements établis en vertu de celui-ci, dès que possible le titulaire de la licence prend connaissance de la violation ; et toute décision de présenter une demande auprès d'un organisme de réglementation à l'étranger afin qu'il exerce toute forme d'activité en dehors de Malte. Assurance Le demandeur doit faire tout son possible pour souscrire et maintenir une police d'assurance couvrant la perte d'argent, la perte ou l'endommagement de tout autre actif ou bien appartenant à la société ou qui est dans le cas, la garde ou le contrôle de la compagnie. Cette assurance d'indemnisation professionnelle couvre : la responsabilité juridique résultant d'un acte négligent, d'une erreur ou d'une omission dans la conduite de l'entreprise ou de toute personne employée ; les frais de défense qui peuvent résulter d'un acte, d'une erreur ou d'une omission dans la conduite de l'entreprise ; territoire de l'UE ; acte, erreur ou omission malhonnête, frauduleux, criminel ou malveillant ; diffamation et diffamation diffamation ; perte et dommages aux documents et dossiers appartenant au demandeur qui sont dans le cas, la garde ou le contrôle du demandeur ou dont il est responsable ; et Responsabilité découlant de toute infraction à une disposition de la Loi, du Règlement ou du Règlement. Certificat de conformité annuel Le demandeur doit présenter un certificat de conformité établi par son agent de conformité attestant que le demandeur se conforme aux dispositions de la Loi et du Règlement sur les VFA qui en découlent et aux règles établies en vertu de celle-ci. Cellesci sont préparées chaque année et sont mises à la disposition de l'AMPF et de l'UAF sur demande. Test d'instrument financier À moins que l'émetteur n'ait déjà effectué un test d'instrument financier, le demandeur doit, avant d'offrir un service VFA ou un VFA à ses clients, procéder à un test d'instrument financier qui doit être signé par le conseil d'administration et l'agent de conformité. En cas de doute, le demandeur doit obtenir un avis juridique. Il est recommandé que le test des instruments financiers soit complété par un raisonnement expliquant pourquoi la classification finale a été atteinte. Actifs des clients Si le demandeur détient ou contrôle les actifs de ses clients, il doit les détenir dans des comptes spécialement créés et distincts qui doivent être identifiés séparément de tout compte utilisé pour détenir de l'argent ou des actifs appartenant au demandeur. Le demandeur doit obtenir une déclaration écrite de l'entité auprès de laquelle le demandeur a déposé l'argent ou l'actif de ses clients indiquant qu'il renonce et qu'il ne tentera pas d'exécuter ou d'exécuter des frais, un droit à compensation ou d'autres créances sur le compte. Conditions supplémentaires applicables aux échanges de VFA Le chapitre 3 du règlement établit une liste de conditions supplémentaires applicables aux échanges VFA, qui comprend les règles régissant : les critères d'inscription ; la garde ; le règlement ; le rapprochement des ordres ; la transparence avant et après négociation ; la synchronisation des horloges commerciales ; Résilience du système ; Lois Bye ; Mesures disciplinaires ; Signalement de soupçons les transactions ; la suspension et la suppression de la négociation ; la tenue des dossiers du client ; l'incapacité de s'acquitter de fonctions ; et le certificat de conformité L'obtention d'une licence de fournisseur de services VFA est un timbre réglementaire d'approbation de la norme la plus élevée, en raison de la surveillance étendue et du processus de demande de licence, donc garantissant l'adéquation des opérations du fournisseur de services VFA et offrant une tranquillité d'esprit aux utilisateurs, aux investisseurs et aux opérateurs qui utilisent ces services réglementés.

Like what you read? Give us one like or share it to your friends

75
1

1
Discussion

Please to comment
newest oldest most voted
Hungry for knowledge?
New guides and courses each week
Looking to invest?
Market data, analysis, and reports
Just curious?
A community of blockchain experts to help

Get started today and earn 4 bonus blocks

Already have an account? Sign In